Vous êtes ici:

Menu

Installer Nagios dans notre Framboise avec Lighttpd

Stacks Image 5983
Nous allons maintenant installer notre moteur de supervision. Nous choisirons la facilité à savoir les paquets nagios de la version wheezy de Debian. Pourquoi ce choix ? Premièrement, pour éviter la compilation et deuxièmement pour la simplicité d'installation. Une seule ligne de commande, votre système est opérationnel. Bien sûr, vous n'aurez pas la convivialité d'un Centreon avec son interface graphique et ses graphes de performances. Nagios sera adapté à notre petite configuration qui ne devra pas dépasser la dizaine d'hôtes à superviser.

Installation

Toutes les commandes suivantes se feront en mode root. Pour commencer, il faudra installer les paquets suivants pour la supervision :
apt-get install nagios3
C'est tout pour l'installation, allez prendre un café...

Configuration

Il faut faire prendre en compte notre configuration par le serveur web Lighttpd. Modifiez le fichier de configuration /etc/lighttpd/lighttpd.conf
server.modules = (
        "mod_access",
        "mod_alias",
        "mod_cgi",
        "mod_auth",
        "mod_compress",
        "mod_redirect",
#       "mod_rewrite",
)

server.document-root        = "/var/www"
server.upload-dirs          = ( "/var/cache/lighttpd/uploads" )
server.errorlog             = "/var/log/lighttpd/error.log"
server.pid-file             = "/var/run/lighttpd.pid"
server.username             = "www-data"
server.groupname            = "www-data"
server.port                 = 80

alias.url  += ("/cgi-bin/nagios3" => "/usr/lib/cgi-bin/nagios3")
alias.url  += ("/nagios3/stylesheets" => "/etc/nagios3/stylesheets")
alias.url  += ("/nagios3" => "/usr/share/nagios3/htdocs")

$HTTP["url"] =~ "^/cgi-bin/nagios3" {
  cgi.assign = ( "" => "" )
}

$HTTP["url"] =~ "nagios3" {
  auth.backend = "htpasswd"
  auth.backend.htpasswd.userfile = "/etc/nagios3/htpasswd.users"
  auth.require = ( "" => (
    "method" => "basic",
    "realm" => "Nagios",
    "require" => "user=nagiosadmin"
    )
  )
  setenv.add-environment = ( "REMOTE_USER" => "user" )
}

index-file.names            = ( "index.php", "index.html", "index.lighttpd.html" )
url.access-deny             = ( "~", ".inc" )
static-file.exclude-extensions = ( ".php", ".pl", ".fcgi" )

compress.cache-dir          = "/var/cache/lighttpd/compress/"
compress.filetype           = ( "application/javascript", "text/css", "text/html", "text/plain" )

# default listening port for IPv6 falls back to the IPv4 port
include_shell "/usr/share/lighttpd/use-ipv6.pl " + server.port
include_shell "/usr/share/lighttpd/create-mime.assign.pl"
include_shell "/usr/share/lighttpd/include-conf-enabled.pl"
Redémarrez le serveur
service lighttpd restart
Créez le fichier d'accès au page de Nagios
htpasswd -c /etc/nagios3/htpasswd.users nagiosadmin

Vérification du fonctionnement

Avec votre navigateur, saisissez l'adresse suivante : http://[Ip du rapsberry]/nagios3
Stacks Image 6206
Saisir l'utilisateur nagiosadmin et votre mot de passe
Vous devriez obtenir la vue suivante en cliquant sur Services
Stacks Image 6211
La vue Services de Nagios
Votre moteur de supervision est fin prêt, il nous reste à ajouter la gestion des graphes de performances avec PNP4nagios.

Références

comments powered by Disqus
 Vous êtes ici: